TOP
Institut de Formations de Professions de Santé du groupement d'intérêt public des établissements de santé d'Avignon et des pays de vaucluse
Espace Pédagogique Accès Privé
Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur
13107234734814_big_diapo
13107234713983_big_diapo
13107234875030_big_diapo
13107234908615_big_diapo

D.E.A.S. (Diplôme d'état d'Aide-Soignant)

Définition du métier

Définition du métier d’aide-soignant selon le code de la santé publique conformément aux articles R. 4311-3 à R. 4311-5 du Code de la Santé Publique :

« L’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier(e), dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci.

Dans ce cadre, l’aide-soignant réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser partiellement ou totalement un manque ou une diminution de l’autonomie de la personne ou d’un groupe de personnes. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins. L’aide-soignant accompagne cette personne dans les activités de sa vie quotidienne, il contribue à son bien-être et à lui faire recouvrer, dans la mesure du possible, son autonomie.

Travaillant le plus souvent dans une équipe pluri professionnelle, en milieu hospitalier ou extrahospitalier, l’aide-soignant participe, dans la mesure de ses compétences et dans le cadre de sa formation aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs. Ces soins ont pour objet de promouvoir, protéger, maintenir et restaurer la santé de la personne, dans le respect de ses droits et de sa dignité.

L’aide-soignant est titulaire d’un Diplôme d’État qui atteste des compétences requises pour exercer le métier. Ce diplôme s’acquiert à l’issue d’une formation ou par validation des acquis de l’expérience.

Répertoire des métiers de la fonction publique : pour plus d'informations cliquer ici

Base réglementaire de la profession et de la formation d'Aide-Soignant

Base règlementaire de la profession d’aide-soignant :
  • La formation : article D. 4391-1 du code de la santé publique, pour plus d'informations cliquer ici
  • Exercice de la profession : article R. 4311-4 de code de la santé publique Pour plus d'informations, cliquer ici
  • Exercice de la profession en France pour les ressortissants communautaires : articles R. 4391-2 à R. 4391-7 du code de la santé publique, pour plus d'informations cliquer ici
La formation :
  • Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d’État d’aide-soignant, pour plus d'informations cliquer ici

Les conditions d’accès à la formation

Pour être admis à suivre les études conduisant au diplôme d'état d'Aide-Soignant, les candidats doivent être âgés de dix sept ans au moins à la date de leur entrée en formation ; aucune dispense d'âge n'est accordée et il n'est pas prévu d'âge limite supérieur.

L'admission en formation intégrale conduisant au diplôme d'état d'Aide-Soignant est subordonnée à la réussite aux épreuves de sélection.

Handicap & formation c'est possible ! Ci-dessous plaquette d'information à télécharger

Les épreuves de sélection*

Les épreuves d’admissibilité

Aucune condition de diplôme n'est requise pour se présenter à l'épreuve écrite d'admissibilité.

Elle se décompose en deux parties :

A partir d'un texte de culture générale d'une page maximum et portant sur un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et sociale, le candidat doit :

  • dégager les idées principales du texte,
  • commenter les aspects essentiels du sujet traité sur la base de deux questions au maximum.
Cette partie est notée sur 12 points et a pour objet d'évaluer les capacités de compréhension et d'expression écrite du candidat.

 

Une série de dix questions à réponse courte :

  • cinq questions portant sur des notions élémentaires de biologie humaine,
  • trois questions portant sur les quatre opérations numériques de base,
  • deux questions d'exercices mathématiques de conversion.

Cette partie est notée sur 8 points et a pour objet de tester les connaissances du candidat dans le domaine de la biologie humaine ainsi que ses aptitudes numériques.

Les candidats ayant obtenu une note au moins égale à 10 sur 20 points sont déclarés admissibles, ils participent à l'épreuve d'admission.

 

L’épreuve orale d’admission

Elle se divise en deux parties et consiste en un entretien de vingt minutes maximum avec deux membres du jury, précédé de dix minutes de préparation :

  1. Présentation d'un exposé à partir d'un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponses à des questions. Cette partie, notée sur 15 points, vise à tester les capacités d'argumentation et d'expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation,
  2. Discussion avec le jury sur la connaissance et l'intérêt du candidat pour la profession d'aide-soignant. Cette partie notée sur 5 points, est destinée à évaluer la motivation du candidat.
 
L'épreuve orale est notée sur 20 points. Une note inférieure à 10 sur 20 points est éliminatoire. A l'issue de l'épreuve orale d'admission et au vu de la note obtenue à cette épreuve, le jury établit la liste de classement. Cette liste comprend une liste principale et une liste complémentaire.

 

Le descriptif de la formation (cursus complet)

Durée globale : 41 semaines


Formation en alternance :

  • Enseignement théorique : 17 semaines
  • Enseignement clinique : 24 semaines de stage

Modules d'enseignement théorique :

  • Module 1 : L'accompagnement d'une personne dans les actes de la vie quotidienne (4 semaines),
  • Module 2 : L'état clinique d'une personne (2 semaines),
  • Module 3 : Les soins (5 semaines),
  • Module 4 : Ergonomie (1 semaine),
  • Module 5 : Relation - Communication (2 semaines),
  • Module 6 : Hygiène hospitalière (1 semaine),
  • Module 7 : Transmissions des informations (1 semaine),
  • Module 8 : Organisation du travail (1 semaine).

Stages réalisés dans des structures sanitaires, sociales ou médico-sociales :

  • Service de court séjour : Médecine
  • Service de court séjour : Chirurgie
  • Service de moyen ou long séjour : personnes âgées ou handicapées
  • Service de santé mentale ou service de psychiatrie
  • Secteur extrahospitalier
  • Structure optionnelle

* Certains candidats peuvent, sous certaines conditions, être dispensés de tout ou partie des épreuves